<img src="http://b.scorecardresearch.com/p?c1=2&c2=9335129&cv=2.0&cj=1" />

Place aux cocktails: le Québec Punch!

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0Share on Reddit0Share on Tumblr0Print this pageEmail this to someone

Je le répète souvent, il y a certains ingrédients de base qu’on devrait toujours avoir sous la main. Que soit pour se préparer un repas sur le pouce ou pour assouvir le soudain appel de la dent sucrée à une heure ou les épiceries et dépanneurs sont fermés, une poignée de denrées peut parfois sauver une soirée. En tant qu’épicurien de salon aguérri, j’aime penser qu’il en va de même pour l’inventoriage d’un bar maison.

Parmi les spiritueux de base, s’il y en a un que j’ai toujours dans mon inventaire, c’est la liqueur de whisky et de sirop d’érable Sortilège. Ce produit québécois unique s’offre merveilleusement bien en cadeau à des amis de l’étranger, mais aussi, et surtout, à soi-même ! Le Sortilège est excellent pour la cuisine. On peut l’utiliser pour déglaçer une viande, flamber un dessert ou comme ingrédient d’une marinade. Simplement servi sur glace en guise de digestif ou encore en cocktail, c’est toujours un hit, tant pour les connaisseurs, que pour ceux qui y goûtent pour la première fois.

Comme je ne suis pas mixologue, mais bel et bien qu’un simple cuisinier, je consulte souvent l’espace cocktail de la SAQ à la recherche de nouvelles recettes pour épater mes convives. Parmi les quelques 600 cocktails proposés, j’ai récemment découvert le Québec Punch!. Son nom à lui seul aurait pu gagner mon coeur, mais c’est parce qu’il est simple à préparer et qu’il utilise des ingrédients qu’on peut trouver partout et en toutes saisons, qu’il figure désormais sur ma liste de classiques.

Dans un verre de type “highball”, on verse 40 ml de Sortilège, 135 ml de jus de pomme et un trait de sirop d’érable. On remue à l’aide d’une cuillère avant d’ajouter des rondelles de pomme, d’orange et de lime, ainsi que des glaçons de jus d’orange. L’idée de préparer des glaçons à saveur de jus de fruit en prévision d’une réception en est une qu’on oublie trop souvent. C’est si simple et pourtant, ça donne une petite “twist” intéressante à n’importe quel mélange. À propos, je me sers également de bacs à glaçons pour conserver et portioner certaines préparations comme du fond brun (pour les bases de sauces) ou bien du pesto, pour un plat de pâte sur le pouce lorsque je dîne seul. De retour à notre verre, il ne nous reste plus qu’à le décorer d’une tranche de pomme et de déguster.

bob-le-chef-quebec-punch-espace-cocktail-saq

Bien sûr, comme pour toute recette, fidèle à la tradition de l’Anarchie Culinaire, rien ne nous empêche de la “pimper” à notre façon ! Si vous préférez vos cocktails avec un peu plus d’amertume, on pourrait par exemple remplacer le jus de pomme par du jus de canneberge blanche et les glaçons de jus d’orange par des glacons de jus de pamplemousse rose, ou encore des canneberges congelées; en plus ça fait beau ! Vous remarquerez, si vous consultez la recette de Québec Punch! sur l’espace cocktail du site de la SAQ, qu’on nous suggère également la version “bol à punch” de ce cocktail pour les grandes occasions.

En vous rappelant bien sûr que la modération a toujours meilleur goût,
vive le cocktail libre !

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0Share on Reddit0Share on Tumblr0Print this pageEmail this to someone
COMMENTAIRE(S):