<img src="https://b.scorecardresearch.com/p?c1=2&c2=9335129&cv=2.0&cj=1" />

Carnaval culinaire à Québec

Ce weekend, j’étais de passage rapido dans la vieille Capitale. C’était d’abord pour le travail, mais comme j’aime penser qu’il est toujours possible de joindre l’utile à l’agréable, j’en ai profité pour aller visiter le site du Carnaval.

Dès l’arrivée, on sait qu’on assiste à une célébration de l’hiver. D’emblée on est impressionnés par le bungalow de glace de Bonhomme ; c’est un véritable château !! En plus, en bon hôte qu’il est, on est chanceux de pouvoir le visiter cette année ! Tu sais que tu as affaire à un roi de la fête quand tu retrouves une discothèque dans la cour du palais, une Zone Loto-Québec qui a des allures d’Ibiza, même à -30°C. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’en matière de party, la réputation de Bonhomme n’est pas surfaite.

PhotoGrid_1391901007680

J’aurai essayé de faire un “selfie” avec lui mais en vain… Les températures hivernales, permettant d’ériger de telles fortifications à partir d’H20, pénètrent aussi les os. À la recherche d’un remède, direction bar de glace. C’est question de se réchauffer, évidemment, que nous optons pour le traditionnel Caribou. Si vous n’avez jamais goûté à cet élixir dont les vertus sont reconnues de par le monde, en gros, ça goûte la sangria, mais chaude. En effet, après 2 verres, je me sens réchauffé. Surtout qu’à 5,75$, c’est une véritable aubaine, quand on sait que le même “cocktail” coûterait bien au nord du 10$ dans un resto et/ou un bar branché…

PhotoGrid_1391900796649

Se sentant aventuriers, et aussi parce que l’appétit creuse en buvant, la ferme de pisciculture titille soudainement notre sens de la survie. La pêche s’avère aussi miraculeuse que délicieuse, car nos truites fraîches sont apprêtées devant nous par un chef local. Difficile de trouver poissons plus frais.

Qui dit carnaval dit famille, et qui dit famille dit queues de castor. En guise de dessert, on se laisse tenter par cette “pâtisserie” bien de chez nous. Avis aux néophytes, le met n’implique en rien la consommation de l’excroissance postérieure du célèbre rongeur semi-aquatique canadien. Il s’agit plutôt d’un espèce d’accommodement entre un beigne et une crêpe, que l’on apprête dans une panoplie de saveurs. Les plus conservateurs la préfère nature, quant à moi, je préfère penser que c’est tant mieux qu’il y en ait pour tous les goûts…

PhotoGrid_1391901895144

Quelques sculptures glacées, coats de fourrures et ceintures fléchées plus tard, la froideur s’empare à nouveau de nos extrémités. Le choix pour notre X-ième halte gourmande de la journée s’arrête sur la Cabane à Soupe du Normandin. Au menu: une soupe aux pois aussi réchauffante que réconfortante. À seulement 2$ le bol, il faut croire que contrairement à la soupe, les prix eux, sont gelés.

PhotoGrid_1391902276975

Il va sans dire que nous avons eu beaucoup de plaisir au Carnaval de Québec ce weekend. À propos, la raison pour laquelle j’écris ce billet à la première personne du pluriel en fait partie ; pour cause que j’étais en très bonne compagnie... Nous voici d’ailleurs collés à la cabane à sucre de la famille Godin. On parle de nos bâtons de tire d’érable bien sûr ; )

PhotoGrid_1391903119769

Vive Bonhomme (un jour j’aimerais avoir une maison comme la tienne), vive l’amour et le  Carnaval de Québec. Vive la cuisine libre !

 

Commentaire(s)

BOB LE CHEF EST LIVE ! CLIQUEZ ICI.
PRÉSENTEMENT HORS-LIGNE.